qdm
Conversations intimes

Episode 1 : Mon premier bébé a 7 mois et je suis encore enceinte

Pour ce premier entretien, je reçois N une amie depuis quelques années. En discutant avec elle, elle m’a raconté son expérience de jeune maman. Je lui ai proposé de la partager sur le blog. Elle a accepté sans hésiter.

Bonne lecture

Peux-tu te présenter s’il te plait ? Et dis nous ton parcours scolaire

Je m’appelle N, j’ai 28 ans. Je suis béninoise et je vis au Bénin. Je suis mariée et maman de deux garçons.  J’ai eu mon bac en 2010. Ensuite j’ai fait un cycle ingénieur réseau télécoms où j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur en télécommunications.

Quelle est la différence d’âge entre tes deux enfants ? Quels âges ont tes enfants ?

Le premier est né en décembre 2018 et le deuxième en mars 2020. Il y a 15 mois de différence entre les deux.

Parle nous brièvement de ta 1ère grossesse et de comment elle s’est passée ?

Alors, ma première grosse je l’ai très mal vécu, j’ai dû arrêter de travailler parce que j’avais un col fragil. J’ai subi un cerclage, repos strict. Moi qui étais hyper active, moralement ça n’allait pas. Je ne souriais plus. C’était tout le temps des disputes avec mon époux ….

À l’accouchement j’ai subi une épisiotomie – j’entendais pour la première fois ce terme-. Je n’y étais pas préparée du tout. J’ai accouché 2 semaines avant le terme prévu.

D’après le Dr Ibrahim AIDIBE, gynécologue, obstétricien à Dakar, le cerclage est « Le cerclage du col utérin est une intervention simple qui consiste à maintenir le col utérin fermé afin de prolonger la grossesse. »

D’après le Dr Ibrahim AIDIBE, gynécologue, obstétricien à Dakar  « L’épisiotomie consiste à sectionner une partie du périnée afin de prévenir le risque de déchirures graves du périnée. Elle facilite la sortie de la tête du bébé. »

Durant toute cette grossesse quelle a été ta relation avec ton gynécologue ? Était-elle (ou il) avenante ? Te rassurait-elle(il) ? Est ce qu’elle(il) t’expliquais bien tout ce qu’il y avait à savoir ?

Ma gynécologue a été très présente, rassurante. Cela m’a bcp aidé! Et elle essayait de faire comprendre à mon époux les choses qu’il ne comprenait pas vraiment dans mes comportements. J’allais à mes rendez-vous chaque mois. Bon elle n’entrait pas vraiment dans les détails -je me dis peut-être pour ne pas me stresser-.

Elle n’entrait pas vraiment dans les détails c’est-à-dire ?

C’est l’impression que j’avais. Quand je faisais mes propres recherches, j’avais des détails qu’elle ne m’avait pas donné. Je me suis dit qu’elle ne voulait pas me stresser plus que cela.

Que t’avais conseillé ta gynéco sur la contraception après ta 1ère grossesse ?

Deux semaines après mon accouchement, elle m’avait conseillé le stérilet.

Qu’en as-tu pensé ?

Faut savoir que je n’utilisais aucune contraception avant ma première grossesse. Pour en revenir à ta question, d’après mes recherches, c’était effectivement ce que j’aurais choisi.  J’étais d’accord mais mon mari ne voulait pas de contraception à cause de tout ce qui se dit autour (ça va dérégler mon organisme, je vais grossir,…).

Sais-tu pourquoi ta gynéco ne t’a pas proposé la pilule ?

Parce que c’est un peu contraignant je suppose. Je ne me rappelle plus exactement des arguments qu’elle avait avancé.

Au final tu as opté pour quoi ?

Rien. Après maintes discussion avec mon époux, on a décidé de continuer au naturel. Vu que j’ai un cycle régulier, on comptait les jours à chaque fois. C’est l’erreur dans les comptes qui a donné baby 2 😂. J’ai eu un retour de couche quand baby 1 avait 6mois. Peu après je suis retombée enceinte.

Comment as-tu appris ta 2ème grossesse ?

Je suis allée à l’hôpital pour une diarrhée. Ce jour-là, j’étais venue complètement déshydratée. Le docteur m’a demandé la date de mes dernières règles je lui ai dit et elle a demandé des analyses. Dès que les résultats étaient disponibles j’ai compris.

Comment as-tu réagi ? Comment t’es-tu senti ?

J’étais abattue, désorientée, j’ai eu peur. Comment j’allais gérer 2 bébés ?Que vont dire les gens ? Mes parents ?

J’ai directement pensé à un avortement. Mais mon époux était contre. Nous avons demandé une échographie. Mon époux était dans la salle avec moi et il a demandé si on pouvait déjà entendre le cœur du fœtus battre. ‘La gynécologue l’a fait, il m’a regardé dans les yeux et ma demandé si je voulais toujours avorter. Je n’ai pas répondu. Je ne réalisais pas encore ce qui se passait.

Il a dit à la gynéco, on le garde.

Tu parles de ‘’ce que vont dire les gens’’, les gens représentent qui ? qu’est ce que les gens ont dit ? quel impact a eu le regard des gens sur toi ?

Mon entourage, mes amis, ma propre famille. J’avais honte, je m’en voulais de pas avoir assez fait attention. Cette période a été très compliquée pour moi.

Après avoir réaliser vraiment ce qui se passait comment t’es-tu senti ?

Je me sentie délaissée, personne ne comprenait comment je me sentais. Personne ne réalisait que j’allais vraiment mal.

T’es-tu confié à quelqu’un ? Ou as-tu vu un spécialiste?

Non je suis quelqu’un qui n’arrive pas à s’ouvrir aux autres. J’essaie de gérer seule. Façon Wonder Woman 😉

Comment était ton mental durant cette deuxième grossesse ?

Pire que la première grossesse je t’avoue. J’ai subi un deuxième cerclage et en plus j’avais baby 1 à gérer.

La deuxième grossesse était-elle plus compliquée que la 1ère ? Ou moins compliquée ?

Sur la forme c’était moins compliquée puisque j’avais déjà une première expérience. Mais c’est dans le fond c’était plus compliquée.

Le fond c’est-à-dire ?

Je ne sais pas comment te l’expliquer, j’étais plus stressée, très souvent fatiguée, je n’arrivais pas à me reposer. Quelques fois je faisais certains mouvements et j’étais certaine d’être en train de déformer l’enfant dans le ventre.

Baby 1 voulait tout le temps que je le porte au dos. C’était vraiment très compliquée

Comment ta famille et celle de ton époux ont réagi à l’annonce de cette seconde grossesse?

Ma mère a réagi de la même manière que moi. Elle a eu peur. Elle se demandait aussi si je pourrais gérer ; comment ça va se passer. Bref elle s’inquiétait énormément.

Tout le reste était content de la seconde grossesse.

Comment arrives-tu à gérer au quotidien deux enfants en bas âge ?

Ouf, ce n’est pas évident tous les jours et d’ailleurs je cherche toujours la recette. En plus maintenant que j’ai repris le boulot, c’est deux fois plus compliqué 😄

Après cette seconde grossesse qu’as-tu utilisé comme contraception cette fois ci ?

Le stérilet pour cinq ans. Avec des contrôles chaque 3 mois.

Cette fois ci ton mari a-t-il été consentant ?

Il n’a pas eu le choix 😄, un peu réticent toujours mais pour ma santé mentale il n’a pas eu le choix.

Quelle leçon as-tu tiré de cette expérience de grossesse rapprochée ? Et surtout quels conseils peux-tu donner ?

La leçon c’est qu’il faut essayer d’espacer les naissances d’au-moins 2 ans – mais libre à chacun quand mêmeè-. Il faut prendre le temps de pleinement vivre les 24 premiers mois d’un enfant. Baby 1 a changé littéralement depuis la venue de son frère, il est devenu grognon, il réclame beaucoup plus d’attention. Tout cela parce que je l’ai délaissé au profit de son frère (j’essaie de corriger cela). C’est vrai les enfants auront le temps de grandir ensemble. Mais quand tu n’as personne pour t’aider, il vaut mieux prendre ses précautions.

Tu dis ‘’il n’y a personne pour t’aider’’ mais et ton époux ?

Mon époux allait travailler, après la journée de travail il rentre hyper fatigué. Ce sint les week-ends que je sentais vraiment sa présence et son aide.

Qu’entends-tu par ‘’J’ai délaissé baby 1 au profit de baby 2’’ ?

Je n’étais plus très présente pour lui. Toute l’attention était tournée vers baby 2 . En plus de ma cicatrice à gérer

Un mot de fin ?

Il n’y a pas une recette parfaite pour réussir son rôle de mère. Que ça soit 1,2 ou 3 enfants, on continue toujours d’apprendre et d’essayer d’être à la hauteur. Toujours privilégié la communication et mettre Dieu au centre de nos vies et de celle de nos enfants .

Tout ira toujours pour le mieux 🙏🏾

Nous sommes à la fin de cette conversation intime avec N. Je tiens à remercier N pour son temps et pour sa sincérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *